Chiropratique

La Chiropratique

chiropratique

Télécharger Libre

Cour Base de Radionique et Radiesthésie (Libre en Zip/PdF 235 Kb) - Cour Avancé de  Radionique et Radiesthésie (Libre en Zip/PdF 275 Kb) Cour de Guerison Naturelle avec les Guides Spirituelles et la Radiestésie (Libre en Zip/PdF 328 Kb) - Cour de Reiki Premier degré (Libre en Zip/PdF 134 Kb) Cour de Reiki Deuxieme degré (Libre en Zip/PdF 140 Kb)

La Chiropratique est une profession qui a pour objet la restauration et le maintiende la santé humaine, ainsi que le diagnostic, le traitement, et la prévention de ses déficiences en concentrant son intervention sur l'intégrité des systèmes nerveux et musculo-squelettique, en relation avec tous les autres systèmes du corps humain, sains ou malades, en portant une attention particulière à la colonne vertébrale.

Les Chiropraticiens (Chiropractor) sont des professionnels de santé qui considèrent l'être humain dans sa globalité et qui tiennent compte de ses pouvoirs naturels de récupération. Ils ne recourent ni aux médicaments ni à la chirurgie.

Au titre de professionnels de santé de premier contact et au titre de Docteurs en Chiropratique(Traduction de "Doctor of Chiropractic"), ils sont habilités à réaliser un bilan, à déterminer l'indication et la non-indication des traitements chiropratiques, à établir un pronostic et à déterminer la nature et la fréquence des examens et des traitements nécessaires, dans chacun des cas où ils sont appelés à intervenir.

2750 av J.C. l'Egypte connait l'ébauche de ce qui deviendra plus tard la médecine. Ainsi la premiere école de médecine, sera l'école de médecine d'Alexandrie. Or déjà dans cette école , certains prêtres-médecins, les "Saous" étaient chargés de l'enseignement de la thérapie vertébrale, très pratiquée à l'époque. Ce sont eux qui l'enseignèrent par la suite à leur élève, HIPPOCRATE le Grec.

440 av J.C. HIPPOCRATE père de la médecine occidentale, écrit dans 'Corpus Hippocraticum' : (...) "Il est nécessaire de posséder une solide connaissance de la colonne vertébrale car de nombreuses affections sont en effet causées par un état défectueux de cet organe ". (...) "L'Art de la thérapeutique vertébrale est ancien ; je tiens en haute estime ceux qui l'ont découvert, comme ceux qui, génération après génération, me succéderont et dont les travaux contribueront au développement de l'art naturel de guérir ". (...) "Il s'agit de légères déviations de vertèbres et non de grossiers déplacements " . (De Articulis)

160 après J.C. GALIEN, Ses concepts médicaux firent autorité durant les quinze siècles qui suivirent, et parmi eux, la thérapie vertébrale d'HIPPOCRATE. Une de ses expériences en ce domaine fut celle du célèbre historien et géographe grec PAUSANIAS qui, après une chute de son char, se plaignait d'une perte de sensibilité rebelle des derniers doigts de la main, et ce, malgré les applications d'onguents et les potions diverses de doctes médecins qu'il avait consulté. Exaspéré par ces échecs, l'historien fit appel à GALIEN, médecin d'une grande réputation jusqu'aux confins des frontières de l'empire. L'illustre médecin examina longuement le malade, l'interrogea sur l'origine des symptômes qui apparurent de fait juste après son accident. Après réflexion grâce à ses connaissances anatomiques et une logique de bon aloi, GALIEN décida de manipuler les vertèbres du cou qui correspondaient, selon lui, aux nerfs atteints. La réussite fut rapide et le patient soulagé dans l'heure. GALIEN conclut donc, après ce succès clinique remarquable :
(...) "C'est par un simple traitement à la colonne vertébrale que j'obtins ce magnifique et étonnant résultat, bien que j'eusse soigné le dos et non pas les doigts " . (De locis affectis)

Puis avec l'apparition progressive des drogues chimiques, La thérapie vertébrale resta ensuite une pratique méprisée, estimée sans intérêt et de concept déclaré "non scientifique", donc ignorée et complètement délaissée par la médecine officielle. Il en était toujours ainsi au début du XIXème siècle ...

En 1895, aux USA, David Daniel Palmer, "épicier" d'une grande culture médicale et passioné, reprend et approfondie l'idée de la thérapie vertébrale anthique. Lorsqu'un beau jour, il décide de "manipuler" la colonne vertébrale d'un de ses serviteurs sourd, qui retrouve alors l'ouïe ... La chiropratique voit alors le jour .

Puis B.J. Palmer, son fils, reprend le flambeau, et consacre le reste de sa vie à la recherche sur la chiropratique. De ses travaux il met en place, les premiers fondements rigoureux de cette discipline, et crée le premier collège chiropratique aux USA.

1895, c'est aussi la découverte des rayons X en Allemagne par ROENTGEN (père de la Radiologie). Les chiropraticiens ont été parmi les premiers a tiré profit de cette nouvelle technologie de l'époque, et ont permis l'amélioration des techniques radiologiques. Aussi, de nombreux aspects et techniques modernes de cette discipline viennent de la Chiropratique comme par exemple les Télérachis 30 x 90 (radiographie entière de la colonne face/profil).
Un chiropraticien Américain, le Dr. Louis SPORTELLI, DC, reçut de nombreuses récompenses internationales (Prix Kodak) pour son " kedge filtration System", permettant d'augmenter nettement la qualité des prises de vue en diminuant fortement la dose de rayons X et en supprimant les rayons secondaires dispersés.

De nos jours la Chiropratique est largement répandue à travers le monde. En effet elle est la 3ème profession de santé du Monde, la 2 ème des USA, la 1ère profession de santé manuelle du monde ! La Federation Mondiale de Chiropratique est officiellement reconnue par l'OMS en tant que partenaire officiel ... Ainsi dans le très large panel des médecines dites douces, seules la Chiropratique et l'Acupuncture bénéficient du soutien de l'OMS.


Qu'est ce que la subluxation vertébrale ?

C'est un concept typiquement chiropratique. Il s'agit d'une réalité clinique qui se définit comme une perturbation fonctionnelle réversible d'une articulation. Du fait du stress physico-chimique qu'elle engendre au niveau des fibres nerveuses, elle peut avoir des manifestations locales ou périphériques. Elle peut aussi être en relation avec des atteintes organiques observables.

La subluxation est associée à l'un des éléments suivants :

perturbation articulaire avec mouvement anormal ou irrégulier de deux vertèbres successives
la fixation qui est une ankylose articulaire réversible de deux ou plusieurs vertèbres
la hernie discale au stade non encore opérable qui est une détérioration plus ou moins prononcée du disque intervertébral.

En quoi la subluxation vertébrale a -t-elle un impact sur la santé ?

Chez l'homme, le système nerveux joue le rôle de contrôle et de coordination. Le système nerveux est composé du cerveau, de la moelle épinière abritée par la colonne vertébrale et enfin des nerfs qui partent, soit directement du cerveau, soit, pour la plupart, de la moelle épinière. Le moyen d'action du système nerveux est l'influx nerveux qui part du cerveau ou des cellules sensitives et qui se propage le long des nerfs.
Des études de laboratoire réalisées récemment à l'Université du Colorado ont montré que, lorsque les nerfs, et en particulier les nerfs rachidiens qui sortent de chaque côté de la colonne vertébrale, sont soumis à une contrainte minime, il se produit une interférence nerveuse, c'est-à-dire une gêne dans la propagation de l'influx nerveux.
Cette interférence se concrétise par un défaut de coordination et de contrôle du fonctionnement organique. L'interférence nerveuse met ainsi le corps en état de morbidité, c'est-à-dire de faible résistance, qui est la porte ouverte à la maladie. L'interférence nerveuse peut être d'origine chimique due à la présence de toxines alimentaires, de médicaments, ou due à un processus inflammatoire. Elle peut être d'origine physique, et, en particulier, mécanique dans le cas de la perturbation articulaire. Au niveau de la colonne vertébrale, les interférences nerveuses causées par les subluxations sont donc d'ordre physico-chimique. On voit donc comment, d'une façon indirecte mais néanmoins systématique, la subluxation vertébrale a un impact sur la santé.

 


MKPortal M1.1.2b ©2003-2007 mkportal.it
Page generated in 0.03999 seconds with 13 queries